Heavy Rotation #46 – Pharrell Williams

heavy-rotation-playlist-hiphop-46-cover

Heavy Rotation #46 – Pharrell Williams

Cette semaine, je vous propose de quitter les bacs underground de MONOI pour vous parler d’un artiste « indĂ©crochable » des charts depuis des mois: Pharrell Williams. Pas de panique, Je vous Ă©pargne ses succès avec BeyoncĂ©, Pitbull et Marvin Gaye pour m’intĂ©resser Ă  son travail de producteur pour des rappeurs souvent citĂ©s dans les lignes de The Backpackerz.

Car si Pharrell est connu pour les hits pop qu’il produit depuis plus de 15 ans, c’est avant tout le Hip-Hop qui l’a amenĂ© Ă  la musique et plus particulièrement A Tribe Called Quest comme il le rĂ©vèle sur l’excellent documentaire qui leur est dĂ©diĂ©. C’est d’ailleurs en Ă©crivant l’un des couplets du tube «Rumpshaker» de Wreckx-N-Effect que Pharrell Williams connaĂ®tra sa première heure de gloire.

Par la suite, il ne cessera d’alterner grosses productions pop et collaborations avec des rappeurs renommĂ©s comme Busta Rhymes, Common ou Talib Kweli, sans pour autant abandonner ses propres projets. Aujourd’hui encore, alors qu’il est plus que jamais reconnu, Pharrell continue entre deux tubes planĂ©taires de produire l’excellent «Burgundy» pour Earl Sweatshirt ou le titre «Alright» sur le dernier Kendrick Lamar.

Au final, il n’est pas Ă©vident de porter un regard sur le travail d’un artiste qui cĂ´toie aussi bien Guru que Miley Cyrus. Mais si ce genre de dĂ©marche peut dĂ©router les puristes, on constate qu’en plus de 20 ans de carrière, Pharrell Williams n’a jamais perdu de sa crĂ©dibilitĂ© auprès des artistes avec qui il collabore, qu’ils soient piliers du Hip-Hop underground ou nouvelles icĂ´nes pop.