10 battles Verzuz qui auraient fière allure

10 battles Verzuz qui auraient fière allure

En seulement quelques mois, le phénomène des battles Verzuz a pris une ampleur incroyable. Devenu des évènements incontournables, nombreux sont aujourd’hui les artistes à attendre et espérer leur battle.

Depuis toujours lors de soirées spécifiques, des DJ’s s’amusent à confronter des discographies d’artistes pour le plus grand bonheur de fans nostalgiques. Une ambiance garantie et surtout un public très demandeur de ce genre d’évènement ont donc conforté Swizz Beatz et Timbaland dans leur choix d’en faire un véritable événement. Deux ans après s’être affronté lors d’une Beat Battle sur la scène du Hot 97 Summer Jam, les deux producteurs ont donc remis cela le 20 mars dernier sur les réseaux sociaux marquant le début de l’aventure Verzuz.

Le succès fût au rendez-vous rapidement et d’autres battles s’organisent sous la houlette des deux producteurs avec la présence des artistes qui s’opposent. Une plus-value supplémentaire qui rajoute un véritable atout à ces événements. Un phénomène qui va vite prendre de l’ampleur, bien aidées par les confinements généralisés mise en place suite à la crise sanitaire mondiale du Covid-19. Coincé à la maison pour plusieurs semaines, le public n’attendait que ce genre d’événement pour se divertir. En tout et pour tout, ce sont déjà 19 battles qui ont eu lieu avec dans la catégorie hip-hop des confrontations savoureuses comme RZA vs DJ Premier, Snoop Dogg vs DMX, Scott Storch vs Mannie Fresh, Nelly vs Ludacris, Fabolous vs Jadakiss ou dernièrement Rick Ross vs 2 Chainz.

Aujourd’hui beaucoup d’artistes font du forcing pour avoir leur battle et nous nous sommes donc amusés à imaginer 10 confrontations qui auraient vraiment fière allure. Pour nos battles, nous avons essayé de sélectionner des artistes qui ont des discographies de même ampleur et surtout dans des périodes d’activités correspondantes. Et dernière précision évidente, nous avons bien évidemment mis de côté tous les artistes qui ont déjà participé à une battle Verzuz.

Erick Sermon vs DJ Quik

Pour débuter, direction le tout début des années 90 avec deux artistes qui ont porté à la fois la casquette de rappeur et celle de producteur. Que ce soit au sein du duo EPMD ou en solo, Erick Sermon s’est construit une discographie solide marqué par de nombreux classics. De son côté, DJ Quik est le seul beatmaker West Coast à pouvoir jouer dans la même cour qu’un Dr. Dre en termes de notoriété et influence sur le rap game. Pendant plus de 20 ans, E-Dub et Quik abreuveront des dizaines et des dizaines de rappeurs de leurs productions si typiques et reconnaissables aux premières mesures. Deux monuments qui restent toujours des références avec une longévité à toute épreuve.

Missy Elliott vs Eminem

Si le choix de Missy Elliott surprendra peut-être certains, il est pourtant des plus logique quand on parle d’icône hip-hop de la fin des années 90 et du début des années 2000. Leurs premiers projets respectifs, sortis entre 1997 et 2004, ont tous été des énormes succès avec un lot de tubes tout bonnement incroyable et jamais égalé. Et si la discographie de Missy s’est arrêtée en 2005 avec son dernier album officiel en date The Cookbook, on ne peut pas dire que les albums suivants d’Eminem lui auront permis de devancer largement l’héritage de la miss avec des sorties loin d’être toutes convaincantes. Chacun dans son style, ces deux mastodontes de la musique ont propulsé le hip-hop dans un nouveau millénaire où les rock stars sont désormais des rappeurs… et surtout des rappeuses !

Mobb Deep vs UGK

Deux des duos les plus mythiques qu’ait connu le Hip-Hop avec des destins malheureusement croisés pour deux de ses membres disparus tragiquement… Jusqu’au décès de Pimp C en 2007, le duo UGK avait sorti 5 albums avec une régularité dans le contenu vraiment bluffante. Dans cette même période, Mobb Deep sortiront, eux, 7 projets dont les derniers peut-être un peu moins complets n’enlèveront rien à leur héritage inestimable. Décédé en 2013, Prodigy, tout comme Pimp C, restera une figure emblématique de la culture rap et l’incarnation même de cette golden era qu’a connu le hip-hop dans les années 90. Orphelins de leurs compères, cette battle pourrait permettre à Bun B et Havoc de prolonger la légende de leurs duos et amis disparus trop rapidement.

Future vs Kendrick Lamar

Au tout début des années 2010, Kendrick Lamar et Future étaient des artistes qui attiraient l’attention mais on était encore très loin d’imaginer la place qu’ils occuperaient 10 ans plus tard… Dans cette décennie, ils ont pris une dimension qui a dépassé toutes les attentes pour s’imposer comme les deux rappeurs indiscutables de cette période. Chacun dans leur style, ils ont imposé leur signature très personnelle pour en faire des normes et inspirer toute la génération suivante. Souvent imités mais rarement égalés, encore aujourd’hui les deux artistes n’ont pas vraiment d’équivalent et restent bien accroché à leur trône respectif pendant que la concurrence attend un éventuel faux pas…

Travis Scott vs YG

Si ces deux artistes pourraient également s’affronter sur le terrain du style vestimentaire lors d’une fashion battle par exemple, c’est bien leur musique qui nous intéresse principalement. Dans les années 2010, YG et Travis Scott sont rapidement passés d’artistes prometteurs à véritable superstar. Un succès confirmé à travers quelques projets qui ont marqué de leur empreinte cette dernière décennie, de My Krazy Life à Still Brazy pour le rappeur de Compton au Rodeo et Astroworld pour l’artiste de Houston. A la clé, un certain nombre de hits qui ont fait leur réputation en les rendant incontournables dans le paysage rapologique actuel. Un style très personnel et reconnaissable en font toujours des artistes très attendus lors de leurs nouvelles sorties et de véritables marqueurs de leur époque.

Scarface vs Ice Cube

Références ultimes au mic, Ice Cube et Scarface ont installé de nombreux standards et inspirés une très grosse partie des rappeurs des années 90. De leurs débuts dans leur groupe respectif (NWA pour Cube et Geto Boys pour Face) à leur carrière solo, les deux MC’s ont traversé le temps de la fin des années 80 aux années 2000 sans prendre une ride. Charismatiques et novateurs, ils sont à l’origine de deux grosses tendances avec le gangsta rap et l’horrorcore qu’ils ont grandement aidé à populariser. Encore aujourd’hui, il représente une voix importante dans le milieu du rap, mais pas seulement, avec des prises de position politique toujours écoutée.

Freddie Gibbs vs J. Cole

Freddie Gibbs et J. Cole ont pour point commun d’avoir grandi dans des villes très peu exposées niveau rap. Gary dans l’Indiana pour le premier et Fayetteville en Caroline du Nord pour le second. Des petits marchés dont il est dur d’émerger loin des mégalopoles que sont Atlanta, Los Angeles ou encore New York. Et pourtant, la persévérance et surtout le talent ont fini par payer même si les débuts n’ont pas été aussi facile que cela. Après quelques « faux départs », et quand ces deux artistes ont enfin trouvé leur propre univers, ils sont rapidement devenus incontournables dans leur catégorie. En moins de 10 ans, ils ont musclé leur discographie à coup de sorties populaires saluées par les critiques pour basculer dans les années 2020 comme ce qui se fait toujours de mieux au mic.

Mike WiLL Made-It vs Metro Boomin

Si la trap s’est définitivement imposée aux oreilles de tous, c’est grâce à des ambassadeurs de ce style qui ont su la rendre si populaire au fil des années. Parmi ces grands noms, deux se dégagent particulièrement avec Mike WiLL Made-It et Metro Boomin. Deux figures majeures d’un style qui depuis plusieurs années a été adopté par le mainsteam et squatte toujours le haut des charts semaine après semaine. Nos deux artistes ont su s’approprier une identité propre avec un type de son rapidement reconnaissable qui a fait leur succès et redéfini par la même occasion la pop culture.

Bone Thugs-n-Harmony vs Goodie Mob

Auriez-vous trouvé choquant de voir les Bone Thugs-n-Harmony affronter le Wu-Tang Clan ? Car c’était en effet l’idée de départ avant de choisir plutôt un autre groupe dont le nombre de membres se rapproche un peu plus de celui des BTNH (Krayzie Bone, Layzie Bone, Bizzy Bone, Wish Bone et Flesh-n-Bone). Et pourtant, dans les années 90, les BTNH n’ont pas vraiment d’équivalent en termes d’impact et surtout de succès commercial, si ce n’est le collectif de Staten Island. D’un point de vue géographique, il est intéressant toutefois d’inviter finalement dans cette battle le quatuor Goodie Mob composé de Cee-Lo, Khujo, Big Gipp et T-Mo. Que ce soit les Bone Thugs avec Cleveland ou Goodie Mob avec Atlanta, ces deux groupes ont réussi à mettre sur la carte du rap game des villes encore peu exposées en signant un énorme classic en guise de premier projet, respectivement E. 1999 Eternal et Soul Food sortis en 1995. Des précurseurs qui ont poussé également leurs flows vers des contrées encore jamais explorés avec une réussite totalement jouissive.

T.I. vs Lil Wayne

Il n’a pas fallu chercher très longtemps pour trouver un équivalent légitime à Lil Wayne. En effet, ils sont très peu à pouvoir s’assoir à la même table avec une liste extrêmement réduite. Parmi ces noms, si on reste dans le Dirty South, T.I. a le profil idéal. Entre 1999 et 2010, ces deux artistes sortiront chacun 7 albums avec un succès qui se construira au fil du temps pour faire de ces rappeurs de véritables superstars dans la deuxième partie des années 2000. Le surdoué de la Nouvelle-Orléans et le King d’Atlanta ont donc incarné ces artistes du Sud qui ont pris le pouvoir pour ne plus jamais le lâcher, reléguant New-York et Los Angeles loin derrière.