Le Dooinit Festival de Rennes souffle sa 10ème bougie !

Retour à l'agenda
mardi 2 avril

Dooinit Festival

Rennes Divers lieux
dooinit-festival-rennes-square
L'avis BACKPACKERZ

Alors que la 15ème édition de Hip Opsession vient tout juste de prendre fin, à Nantes, c’est au Dooinit Festival, autre festival Hip Hop de l’ouest, d’investir sa ville de Rennes du 02 au 07 avril, pour la 10ème année consécutive.

Comme à son habitude, l’équipe de Charles et Sylvain Songue, passionnés de longue date, viendront nous ravir, avec un programme reconnaissable à ses dates marquées en poids lourds comme de têtes montantes du rap français et américain. Cette année sont fièrement programmés Talib Kweli, Prince Waly, Masta Ace & Marco Polo, pour ne citer que les têtes d’affiches.

Le Dooinit Festival saura également nous surprendre en invitant, le duo de Los Angeles Audio Push et le puissant californien de la Bay Area, Caleborate.

Sur une courte et intense semaine, le Dooinit Festival nous réserve aussi des conférences sur le Black-Lives Matter, un battle de danse, des projections, un sample test et pour terminer en beauté, un bon long week-end, bien chargé en sonorités. Et oui Messieurs, Dames : c’est qu’on sait recevoir en Bretagne !

On vous partage ce qu’on a noté dans notre agenda.

Jeudi : Caleborate et Audio Push à l’UBU

Caleborate, jeune rappeur de 23 ans, originaire de la banlieue sud de Sacramento, en plein cœur de la Bay Area est tombé dans le bain hip hop, depuis tout petit.  La Bay Area étant le berceau du collectif Hieroglyphics (Del, Souls Of Mischief, …), de Too $hort, de Mac Dre ou encore d’E-40, il s’est vite inspiré de ce qui l’entourait. Avec un premier projet (1993), Caleborate commence à se faire connaître sur la scène ouest US. Il revient quelques années plus tard, avec l’album Real Person » et, force est de constater que le jeune MC sait peaufiner son art. En s’entourant de sa fidèle équipe de production (Lege Kale), il s’assure un univers artistique propre à lui et à ses envies. On dit oui !

Oktane et Pricetag, membres du duo Audio Push, formé en 2006, sont originaires d’Inland Empire en Californie. Très vite remarqués, ils signent en 2009 chez Interscope. La même année sort leur single à succès « Teach Me How To Jerk », en référence au mouvement de danse hip-hop, plus communément connu sous le nom de « Jerkin ».  Depuis, ils se sont crées une solide fan base, rythmée par les sorties rapprochées de 8 mixtapes dont la vibrante Good Vibe Tribe et l’énergique, Come As You Are. Leur originalité et leur talent les ont conduits à écrire, produire et collaborer avec des artistes de renom tels que Kid Cudi, Hit-Boy, Travis Scott, Wale, Rick Ross, Joey Badass ou en encore Jill Scott. Pour le Dooinit Festival, ils nous embarqueront direction la planète rouge avec à l’écoute leur dernier EP Audio Mars.

Vendredi : Masta Ace et Marco Polo suivis de Talib Kweli à l’Antipode

30 ans de carrière derrière lui : la véritable légende du rap, originaire de Brooklyn, Masta Ace, revient avec un album, marqué de la signature du fameux producteur underground de la côte est, Marco Polo. Sur une idée du MC new-yorkais, le projet A Breukelen Story prend vie et se lit comme un vieux livre d’histoire. Ayant déjà travaillé ensemble, notamment pour l’album A Long Hot Summer de Masta Ace, les deux compères nous font l’immense plaisir de se retrouver et de nous offrir un opus aux allures de réminiscence du boom-bap new-yorkais.

Talib Kweli compte, quant à lui, plus de 20 années de rap au compteur.  Ayant marqué incontestablement les années 90 et 2000 de son empreinte, en composant avec Mos Def, le groupe Black Star, et le duo Reflection Eternal aux côtés de Hi-Tek, Talib Kweli s’est également construit grâce à l’écriture d’un bon nombre de classiques aussi bien en solo qu’accompagné de jolis noms tels que Kanye West, Pharrell Williams, Just Blaze, J Dilla, Common, Mary J. Blige et Madlib.

Samedi : Prince Waly au Barexpo

Prince Waly, membre du groupe Big Budha Cheez et du collectif Exepoq, vient tout juste de sortir son projet perso BoyZ. Aussi bien inspiré par Mobb Deep que Kendrick Lamar, le Montreuillois sait puiser d’époque en époque pour construire son style. Influencé et inspiré par le cinéma et les séries télé, Waly donne vie à de véritables scénarios à travers ses textes et sa musique.

Après une longue nuit à l’Ubu, le rendez-vous est donné, le dimanche 7 avril, à la traditionnelle Block Party du Parc des Hautes-Ourmes où on pourra se délecter d’une savoureuse soul food, bercés par le surprenant Supafly Collective de Bruxelles.


Retrouvez la programmation complète du Dooinit sur le site du festival.
Article rédigé par Marie-Ange Juet.

Dooinit Festival

Rennes

Sur le Mag

Prince Waly, Solange, 2 Chainz… 10 clips qu’il ne fallait pas louper en mars

il y a 8 mois

Future, Prince Waly, James Blake… les sorties d’albums de la semaine

il y a 10 mois

Prince Waly : « j’envoie de l’amour aux boyz et aux girlz »

il y a 11 mois